2015: une bonne année pour l'investissement étranger en Espagne

2015: une bonne année pour l’investissement étranger en Espagne

Julio Menchaca Vite, Avocat Département Corporate. AGM Abogados – Barcelone

 

La croissance de l’économie, des taux d’intérêt faibles, la réforme énergétique et un nouveau tournant dans le secteur immobilier font partie des raisons pour lesquelles l’investissement étranger en Espagne a bouclé l’année sur des chiffres extraordinairement importants par rapport aux années précédentes.

La scène a été idéale, au point de voir se matérialiser des acquisitions de compagnies espagnoles pour plus de 36.500 millions d’euros, en particulier dans les secteurs énergétique et immobilier, malgré l’implication d’autres branches de l’économie, à l’image des télécommunications et de l’alimentation.

Les opérations les plus importantes ont été l’achat d’un portefeuille d’hypothèques toxiques vendu par Catalunya Banc à Blackstone pour 3.598 millions, et celui de Jazztel par Orange, pour environ 3 400 millions d’euros.

Dans le secteur énergétique, le montant a atteint environ 10.000 millions d’euros, dont trois transactions ont représenté à elles seules 5.514 millions d’euros: l’achat de Viesgo par Macquire et WHI pour 2.500 millions, celui de Madrileña Red de Gas par plusieurs fonds, évalué à 2.014 millions; et les 1.000 millions que Cerberus a payé pour l’acquisition de Renovalia. Cette dernière, dans le secteur des énergies renouvelables, qui ont représenté en 2015 presque la moitié du montant des acquisitions en énergie, à hauteur d’environ 4.700 millions d’euros. Le mois de janvier 2016 a également montré une intense activité dans le secteur des énergies renouvelables.

Quant au secteur immobilier, les transactions ont dépassé 4.000 millions d’euros, avec des achats significatifs comme celui de Grupo Sanjose par ses créanciers.

L’année dernière s’est également caractérisée par des achats emblématiques, comme 10% d’El Corte Inglés pour 1.000 millions, déboursés par le cheik Hamad Bin Jassim Bin Jaber Al Thani, de la famille royale du Qatar, ou l’acquisition de 20% de l’emblématique Club de football Atlético de Madrid par le chef d’entreprise Wang Jianlin.

Au cours de cette année 2015, l’origine des investissements a été très variée. On remarque l’importance des Etats-Unis avec environ 9.000 millions, suivis de la France avec 8 000 millions et du Royaume-Uni avec 5.000 millions. Ils montrent également une croissance importante de la Chine, qui a enregistré des opérations pour 2.000 millions, et du Mexique, dont les entreprises ont acquis Sigma & WH (auparavant Campofrío), Panrico et Realia.



X