Le Fonds de co-investissement (FOCO)

description Article

Luís Fernando Conde Berne

En Espagne, le Conseil des Ministres du 27 décembre 2023 a approuvé la création du Fonds de Co-investissement (aussi appelé « FOCO »). La gestion du Fonds est confiée à COFIDES et disposera de ressources provenant de l’instrument Next Generation EU et d’un budget de 2 milliards d’euros. L’objectif est de mobiliser des ressources auprès d’investisseurs étrangers, tant publics que privés, afin de promouvoir les investissements en Espagne dans des activités stratégiques, telles que celles liées aux transitions écologique et numérique, à la mobilité durable, aux infrastructures, à l’agriculture durable et à la biotechnologie.

Les principales caractéristiques du Fonds de co-investissement sont les suivantes :

  • Le Fonds réalisera principalement les investissements en capital dans des entreprises privées qui entreprennent des projets d’investissement sur le territoire national.
  • Les investissements du FOCO seront toujours réalisées conjointement avec un co-investisseur étranger. Les co-investisseurs peuvent être des institutions financières publiques ou des investisseurs institutionnels privés étrangers. Les structures d’investissement privés nationaux et les entités qui attirent les investisseurs étrangers ainsi que les sociétés de capitaux étrangères qui participent dans des entreprises en Espagne seront également éligibles.
  • L’apport des co-investisseurs étrangers doit être au moins équivalent à celui du FOCO.
  • Le Fonds prendra toujours des participations minoritaires et la somme du capital public total dans les sociétés et les fonds ne pourra jamais dépasser 49 % du capital total de chaque opération.
  • Le Fonds aura une durée de vie illimitée, de sorte que les bénéfices obtenus grâce aux investissements financés seront réinvestis dans de nouvelles opérations conformes à la stratégie et aux objectifs du Fonds, afin de continuer à soutenir les défis liés à la transformation durable du modèle productif espagnol.

Le financement du FOCO pourra se faire de manière directe dans les entreprises ou de manière indirecte (fonds de fonds).

Investissement direct :
  • La priorité sera donnée aux capitaux ou quasi-capitaux.
  • FOCO alignera son objectif de rentabilité sur celui des co-investisseurs et conservera exclusivement une position minoritaire dans les projets.
  • Les lignes d’investissement d’une même entreprise portant sur plusieurs projets pourront être financées pour autant que le montant maximum par entreprise ne soit pas dépassé.
  • Montant minimum par transaction : 10 millions d’euros.
  • Montant maximum par promoteur : 150 millions d’euros.
Investissement indirect :
  • Le FOCO investira principalement dans des fonds espagnols ou dans des fonds d’autres pays qui incluent l’Espagne comme destination de leurs investissements.
  • La stratégie globale du portefeuille des fonds doit être solidement ancrée dans les secteurs stratégiques définis par le FOCO et les équipes d’investissement doivent avoir l’expérience et la capacité d’attirer des investisseurs étrangers en Espagne.
  • Montant minimum par transaction : 10 millions d’euros.
  • Montant maximum applicable aux structures de la même entité : 150 millions d’euros.

À propos de COFIDES

COFIDES est une société publique-privée spécialisée dans la gestion de fonds publics qui offre un financement à moyen et long terme à des investissements privés liés à différents objectifs de politique publique. La COFIDES gère directement des fonds destinés à soutenir l’internationalisation des entreprises espagnoles, à renforcer la solvabilité des entreprises gravement touchées par la pandémie de Covid-19 et à attirer les investissements étrangers en Espagne par le biais d’accords de co-investissement qui contribuent à la modernisation du modèle de production espagnol. COFIDES soutient également la gestion du portefeuille de coopération financière de l’Agence Espagnole de Coopération Internationale au Développement, qui promeut le développement durable dans les économies émergentes et les pays en développement. L’État espagnol détient 53 % du capital de la société, les 47 % restants étant détenus par Banco Santander, Banco Bilbao Vizcaya Argentaria (BBVA), Banco Sabadell et Banco de Desarrollo de América Latina y el Caribe (CAF).

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations, veuillez contacter notre département.

Gestion de crise et continuité d'activité description Article