Glossaire sur les impôts en Espagne pour les citoyens non résidents et qui y acquièrent des biens immobiliers

import_contacts Guide

Quels sont les impôts à payer en Espagne en tant que non résident ?

Télechargez notre glossaire gratuitement

Toute personne ayant des biens en Espagne, et qui ne réside pas dans le pays, a l’obligation de payer un certain nombre d’impôts en Espagne, qui sont importants de connaître. De cette façon, quand quelqu’un a des biens ou obtient des rendements en Espagne, il faudra présenter et satisfaire l’Impôt sur le Revenu des non-résidents (IRNR), sur une base trimestrielle ou annuelle, selon les cas.

Ainsi, si une personne possède des biens en Espagne, elle pourrait être obligée à présenter l’Impôt sur la Fortune. D’un autre côte, si elle reçoit des biens à travers de dons ou par titre d’héritage, elle devra aussi assumer l’Impôt Successoral.

AGM Abogados a réalisé une brève analyse, que vous trouverez ci-dessous, sur la base de la réglementation en vigueur en 2020 en Espagne dans le domaine de la fiscalité. Il analyse les différentes taxes imposées aux différentes phases de l’achat, de la détention de biens en Espagne et de leur vente ultérieure par des citoyens qui ne résident pas dans le pays.

  1. Achat d’un logement en Espagne
  2. Possession d’un bien immobilier en Espagne:
    1. Biens immobiliers NON loués
    2. Biens immobiliers loués
  3. Vente de biens immobiliers

Droit Fiscal|French Desk|Real Estate import_contacts Guide